DON – Louis Imbert, homme engagé et passionné de jardinage

La bibliothèque de la SNHF a fait l’acquisition, fin 2021, de la bibliothèque personnelle du jardinier Georges Bellair (1860-1939). Cet achat patrimonial a été rendu possible grâce à la Société d’Horticulture de Meurthe-et-Moselle dont Monsieur Louis Imbert fut le dernier Président. Lors de la dissolution de cette société, le reliquat de sa trésorerie fut offert en don à la bibliothèque de la SNHF avec le souhait d’utiliser cet argent pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine horticole.  Merci à nos généreux donateurs !

Louis Imbert aurait eu 100 ans le 31 aout 2022 / © Famille Imbert

Hommage à Monsieur Louis Imbert

« Né le 31 août 1922 à Vénissieux dans le Rhône, Monsieur Louis IMBERT est décédé à l’âge de 84 ans, le 29 mai 2007 à Vandœuvre-lès-Nancy en Meurthe-et-Moselle. Il aurait eu 100 ans ce 31 août 2022. Il a combattu en Indochine et reçu la médaille de la Croix de Guerre des Théâtres d’Opérations Extérieurs (TOE). Grand amoureux de la nature et de la terre qu’il travaillait avec passion pour « taper dans le chocolat » disait-il pour la bêcher. Il adorait cultiver son jardin, faire et voir pousser en Lorraine et aussi en Beaujolais, sur les terres de ses ancêtres au Pays des Pierres Dorées, les pommes de terre, les tomates et autres légumes de son potager. Lorsqu’il a fait valoir ses droits à la retraite (fonctionnaire à l’hôpital militaire Sédillot de Nancy), Monsieur Louis IMBERT s’est beaucoup investi dans des activités associatives :

  • Président de la Société d’Horticulture de Meurthe-et-Moselle, organisant des événements festifs pour soutenir les jardiniers amateurs. Il a notamment reçu les médailles de reconnaissance de l’Association des jardiniers de France en 1985 et celle de Chevalier du Mérite agricole en 1992 par M. Gérard LEONARD, Maire de Saint-Max.
  • Nomination à l’ordre des Chevaliers des Palmes académiques en 1993.
  • Président de l’Association des Mutilés et Victimes de Guerre (AMCVG) de Saint-Max (Meurthe-et-Moselle) et porte-drapeau départemental. Il a reçu la médaille de Bronze de cette association pour ses 10 années de service en 1998.
  • Délégué départemental (Meurthe-et-Moselle) pour la Ligue contre la fumée du tabac en public (LCFTP). Il était en effet un fervent défenseur de la lutte contre le tabagisme dans les locaux à usage collectif dont l’interdiction a été actée quelques mois avant sa mort (décret du 15 novembre 2006). »

La Société nationale d’Horticulture de France, et tout particulièrement le pôle bibliothèque, remercie chaleureusement la Société d’Horticulture de Meurthe-et-Moselle et rend hommage, à titre posthume, à Monsieur Louis Imbert. Chaque donateur entre dans son histoire chargée de la mémoire des grands jardiniers et paysagistes qui ont bâti le patrimoine inestimable de l’horticulture française.

Fête des Jardiniers Amateurs de Meurthe-et-Moselle organisée le 3 février 1985 par Louis Imbert / © Famille Imbert

Qui était Georges Bellair ?

Georges Bellair est ancien élève de l’École nationale d’Horticulture de Versailles. Il fut professeur d’horticulture à Compiègne puis jardinier en chef honoraire des palais nationaux pour l’orangerie et les parcs de Versailles. Conférencier et publiciste, il fut également secrétaire-rédacteur de la Société d’horticulture de Seine-et-Oise[1]. Il compte parmi les rédacteurs du Bon Jardinier et de la Revue Horticole. Il est l’auteur ou collaborateur d’une quarantaine d’ouvrages portant sur les travaux horticoles, l’emploi des engrais, la taille des arbres ou encore l’art des jardins.
Sociétaire depuis 1884[2], il devient président d’honneur du Comité de floriculture de la SNHF en 1909. Il remporte, entre autres, le prix de Joubert de l’Hiberderie (grand prix décerné par la SNHF à l’époque) pour son ouvrage Traité général d’Horticulture pratique [3] en 1890.

[1] « Les enjeux de la formation des acteurs de l’agriculture 1760-1945 » Actes du colloque : ENESAD 19-21, janvier 1999.

[2] Journal de la SNHF, 1939.

[3] Journal de la SNHF, 1890.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 4 =