Chantier sur la collection de fruits moulés en plâtre

Collaboration avec le Lycée Corvisart-Tolbiac

La SNHF possède une collection de fruits moulés en plâtre étonnante. Les objets, impressionnant par le réalisme des formes et le détail des peintures, ont été rassemblés et traités afin d’en assurer la pérennité. Un important chantier de 2 jours, mobilisant 11 étudiants du Lycée Professionnel des Arts Graphiques et des Arts du Livre Corvisart-Tolbiac, a eu lieu le jeudi 9 et vendredi 10 décembre 2021. En formation « Entretien des collections patrimoniales », les élèves ont procédé à un inventaire, un nettoyage et un reconditionnement des fruits dans des matériaux assurant une bonne conservation du plâtre. Les fruits ont pu trouver leur place en sécurité dans la Réserve de la bibliothèque, salle où sont conservées les collections les plus fragiles.
Ils sont prêts pour un prochain chantier qui porterait sur l’identification des variétés de fruits avec l’aide des archives historiques et de l’expertise des spécialistes. La liste de ces fruits pourrait ainsi être diffusée dans le futur catalogue en ligne de la bibliothèque et valorisée lors des expositions.

Les étapes du chantier

La première étape consiste en l’entretien avec le dépoussiérage et le décrassage à sec des fruits à l’aide d’aspirateurs à variateurs de vitesses et d’éponges spécifiques.

La deuxième porte sur l’enregistrement des fruits dans un tableur : numéros d’inventaires marqués ou non sur les objets, typologies, dimensions et poids, constat d’état sur les altérations de structure, etc.

La troisième est dédiée au reconditionnement dans du papier de soie neutre et dans des boites de conservation.

 

Historique de la collection

Anne-Sophie Berthon, ancienne bibliothécaire de la SNHF, relate l’histoire de cette collection dans un article de 2011 :

– 1859 : Henri-François Michelin, secrétaire du Comité d’arboriculture de la SNHF, trouve dans une armoire quelques fruits moulés qui avaient été donnés par M. Chevet père. Il met de l’ordre dans la collection et l’augmente peu à peu, grâce, notamment à M. Liron d’Airoles, pomologiste nantais, qui lui fait don de quelques pièces et à M. Lédion.

– 1861 : la SNHF passe une commande à Théodore Buchetet, peintre et membre de la SNHF, pour la réalisation de nouveaux fruits. La guerre de 1870 et la maladie l’empêcheront de terminer. Après sa mort en 1883, il ne se trouva personne pour reprendre son oeuvre.

– 1869 : la SNHF est en mesure d’exposer dans ses vitrines les spécimens de presque toutes les variétés admises par le Congrès pomologique de France.

– 1878 et 1889 : présentés à l’Exposition Universelle de Paris, les fruits moulés de la SNHF obtiennent par deux fois la médaille d’or.

– 1889 : publication du catalogue de la collection par M. Michelin qui souhaitait que la collection devienne un « document d’utilité publique ». Au total, il recensa : 11 abricots, 14 cerises, 5 figues, 42 pêches, 13 brugnons et nectarines, 125 pommes, 34 prunes et 453 poires, soit 697 fruits en plâtre.

– 2005 : il en reste 300, plus ou moins en bon état.

– 2021 : un inventaire et un chantier d’entretien sont menés. Il en comptabilise près de 480.

4 commentaires on “Chantier sur la collection de fruits moulés en plâtre

  1. Bonjour,
    Je vais essayer de répondre à votre attente, la Collection actuellement à la SNHF provient bien sans doute en totalité de l’Ecole du Breuil, mais dans le même état ou avec peut-être depuis quelques fruits dégradés du fait de leur fragilité.
    Des bénévoles de la SNHF ont, je pense fait cet inventaire et l’état de chacun des fruits en 94/95 en vue de leur restauration et réalisé des présentoirs plus modernes. Ils m’avait déja contacté pour trouver un restaurateur éventuel.
    Les amateurs de fruits de l’Association des Croqueurs, rêvent tous de fabriquer des fruits en plâtre ou en résine, mais bien peu y parviennent.
    Les autres Collections semblables de Nantes, Rouen, Lyon ou Troyes, sont toutes plus ou moins dégradées par le temps et incomplètes.
    Qui pourait vous renseigner le mieux si ce n’est au sein de la SNHF ou de ses archives ?
    Quelques infos cependant, sur la valeur de la Collection, à trouver auprès de Denys Boucher (02.37.21.58.31) , qui réalise des fruits moulés de belle facture, ou auprès de Jean-Claude Schaeffer (02.54.40.04.14) , très grand collectionneur de poires et plus qu’ excellent peintre en fruits.
    Quant à l’identification des fruits, gros problème, déja à partir de sujets bien vivants et en de nombreux exemplaires, alors, à partir d’un seul fruit, dont les couleurs sont plus ou moins transformées ou ternies, quelle épreuve ? Notre Président Claude Scribe (01.64.63.91.05) , spécialiste des poires pourrait peut-être vous éclairer ?
    En 1995, de mémoire, une recherche de l’un de vos adhérents sur le cout de la réalisation de fruit, l’amenait à l’équivalent de 1000 Euros par fruit à réaliser !
    Enfin si des adhérents ont beaucoup de courage et de loisirs, ils peuvent relire la page 51 d’une Revue d’ Octobre 93 publiée rue de Grenelle qui donne des recettes de moulage de fruits.
    Un texte tiré des archives de la SNHF du 14 Novembre 1889 concernant la Collection de fruits moulés, fait état de :
    « en 1859, quelques fruits moulés trouvés dans une armoire qui avaient été donné par Mr CHEVET père. Puis plus tard Mr DE LIRON D’AIROLES , l’érudit pomologiste nantais, quitant Paris pour son département, fit don ( à la SNHF) de la collection qu’il avait formée pour appuyer ses études. « 
    Une piste à approfondir certainement !!! (voir http://seve.nantes.fr/notreactivite/collections/Poire/1.htm )

    Je vous encourage bien vivement dans la conservation et la restauration de ce patrimoine et vous souhaite persévérance.
    J’ai réalisé en 2016 un inventaire de la collection, alors stockée dans le sous-sol avec un détail d’état fruit par fruit, détail transmis à l’époque aux responsables SNHF, je dois avoir un double du document, alors 438 fruits dans les cageots de stockage.
    Henri Fourey henri.fourey@wanadoo.fr
    Association des Croqueurs de Pommes d’Ile de France
    http://www.croqueurs-idf.com

    1. Bonjour,

      Merci infiniment pour votre retour et ces précieuses informations complémentaires. Nous avons bien les articles de la SNHF sur l’origine de la collection, mais les éléments que vous apportez complètes nos archives. Le nouvel inventaire fait référence à celui précédemment réalisé par vos soins, avec l’ajout de normes différentes. La bonne nouvelle est que nous avons pu retrouver de nouveaux fruits. La collection actuelle est maintenant de 482 pièces.

      Les fruits sont à présent réunis, conditionnés et stockés dans des conditions idéales pour assurer une bonne conservation des matériaux. Nous espérons pouvoir les signaler dans notre catalogue ainsi que dans les bases de données nationales dans les années à venir.
      Nous espérons avoir le plaisir de vous rencontrer à la bibliothèque de la SNHF. N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse bibliotheque@snhf.org
      Bien cordialement,

      L’équipe de la bibliothèque

  2. J’avais été éblouie par l’exposition qui avait été faite à Bagatelle, je crois, par les Etablissements Vilmorin sur sa collection de fruits trempés dans de la cire. S’agit-il de la même technique ? Pourquoi ne fait-on pas ces merveilles plus régulièrement?
    Florence Mothe

    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Il s’agit ici d’une technique différente basée sur du plâtre. Si la sculpture des fruits en cire vous intéresse, nous vous invitons à découvrir également l’impressionnant Carporama de Louis Marc Antoine Robillard d’Argentelle conservé dans les bibliothèques du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris : https://www.mnhn.fr/fr/carporama
      Si vous souhaitez découvrir ceux en plâtre de la SNHF, n’hésitez pas à venir les consulter en prenant rendez-vous via l’adresse bibliotheque@snhf.org

      Bien cordialement,
      L’équipe de la bibliothèque

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + onze =