Chantier sur la collection de fruits moulés en plâtre

Collaboration avec le Lycée Corvisart-Tolbiac

La SNHF possède une collection de fruits moulés en plâtre étonnante. Les objets, impressionnant par le réalisme des formes et le détail des peintures, ont été rassemblés et traités afin d’en assurer la pérennité. Un important chantier de 2 jours, mobilisant 11 étudiants du Lycée Professionnel des Arts Graphiques et des Arts du Livre Corvisart-Tolbiac, a eu lieu le jeudi 9 et vendredi 10 décembre 2021. En formation « Entretien des collections patrimoniales », les élèves ont procédé à un inventaire, un nettoyage et un reconditionnement des fruits dans des matériaux assurant une bonne conservation du plâtre. Les fruits ont pu trouver leur place en sécurité dans la Réserve de la bibliothèque, salle où sont conservées les collections les plus fragiles.
Ils sont prêts pour un prochain chantier qui porterait sur l’identification des variétés de fruits avec l’aide des archives historiques et de l’expertise des spécialistes. La liste de ces fruits pourrait ainsi être diffusée dans le futur catalogue en ligne de la bibliothèque et valorisée lors des expositions.

Les étapes du chantier

La première étape consiste en l’entretien avec le dépoussiérage et le décrassage à sec des fruits à l’aide d’aspirateurs à variateurs de vitesses et d’éponges spécifiques.

La deuxième porte sur l’enregistrement des fruits dans un tableur : numéros d’inventaires marqués ou non sur les objets, typologies, dimensions et poids, constat d’état sur les altérations de structure, etc.

La troisième est dédiée au reconditionnement dans du papier de soie neutre et dans des boites de conservation.

 

Historique de la collection

Anne-Sophie Berthon, ancienne bibliothécaire de la SNHF, relate l’histoire de cette collection dans un article de 2011 :

– 1859 : Henri-François Michelin, secrétaire du Comité d’arboriculture de la SNHF, trouve dans une armoire quelques fruits moulés qui avaient été donnés par M. Chevet père. Il met de l’ordre dans la collection et l’augmente peu à peu, grâce, notamment à M. Liron d’Airoles, pomologiste nantais, qui lui fait don de quelques pièces et à M. Lédion.

– 1861 : la SNHF passe une commande à Théodore Buchetet, peintre et membre de la SNHF, pour la réalisation de nouveaux fruits. La guerre de 1870 et la maladie l’empêcheront de terminer. Après sa mort en 1883, il ne se trouva personne pour reprendre son oeuvre.

– 1869 : la SNHF est en mesure d’exposer dans ses vitrines les spécimens de presque toutes les variétés admises par le Congrès pomologique de France.

– 1878 et 1889 : présentés à l’Exposition Universelle de Paris, les fruits moulés de la SNHF obtiennent par deux fois la médaille d’or.

– 1889 : publication du catalogue de la collection par M. Michelin qui souhaitait que la collection devienne un « document d’utilité publique ». Au total, il recensa : 11 abricots, 14 cerises, 5 figues, 42 pêches, 13 brugnons et nectarines, 125 pommes, 34 prunes et 453 poires, soit 697 fruits en plâtre.

– 2005 : il en reste 300, plus ou moins en bon état.

– 2021 : un inventaire et un chantier d’entretien sont menés. Il en comptabilise près de 480.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 2 =