Quelques lectures pour l’automne

Fascinantes succulentesFascinantes succulentes : choisir, cultiver et prendre soin des cactus et autres plantes grasses
John Bagnasco et Bib Reidmuller
Delachaux et Niestlé


Les cactées et plantes succulentes sont devenues très populaire. Dû à leur robustesse qui facilite grandement leur transport, les auteurs lient également ce succès à l’avènement du smartphone, en particulier auprès des jeunes générations.  Le hashtag « succulents » compte plus d’un million de post. Aussi dans cet ouvrage accessible mais très complet, ils exposent les incontournables de leur culture et de leur entretien. Après avoir présenté ces plantes, ils précisent leur culture en extérieur et en intérieur, s’en suivent les portraits de 51 de ces plantes fascinantes.

 

Les bases de la botanique de terrainLes bases de la botanique de terrain : familles et genres de plantes à fleurs d’Europe tempérée
Rita Lüder
Delachaux et Niestlé


Avec cet ouvrage vous pourrez découvrir les bases de la botanique par une description des familles et genres de plantes importants de la flore d’Europe tempérée. Il présente les rapports entre familles et genres. Pour chaque genre, le lecteur trouve les caractéristiques essentielles ainsi que les confusions possibles. Mais comme le rappelle Rita Lüder dans le préambule, si ce guide accompagne le futur botaniste de terrain, rien n’est plus important que d’ « aller voir les plantes sur le terrain, dans la nature : participer à des sorties, approfondir sa propre expérience, observer. »

 

Public Parks, Private gardensPublic Parks, Private Gardens : Paris to Provence
Colta Ives
The Metropolitan Museum of Art


Ce catalogue accompagnait l’exposition qui s’est déroulée au Metropolitan Museum de New York entre le 12 mars et le 29 juillet 2018. Elle s’est attachée, par le regard d’artistes du XIXe siècle, au développement de l’horticulture en France. Le XIXe siècle a, en effet, vu l’arrivée de nouvelles espèces, des nouvelles hybridations mais il est également le siècle des grandes transformations de Paris, avec ses parcs et ses boulevards bordés d’arbres. Les habitants sont encouragés à cultiver leurs jardins d’ornement. Tout cela a nourri les courants du naturalisme, de l’impressionnisme et de l’Art nouveau.

L’ouvrage est magnifiquement illustré par quelques-unes des 150 œuvres qui ont été exposées. Beaucoup d’œuvres provenaient des collections du MET, ajoutons à cela que le Métropolitan prend place au cœur de Central Park, construit dans le même esprit que les parcs parisiens de la même époque. Vous retrouverez avec plaisir les œuvres de Monet, Vuillard, Cézanne, Fantin-Latour, Degas, Bayard, Atget et bien d’autres encore. Parmi ces artistes, beaucoup étaient eux-mêmes jardiniers. Les textes très documentés de ce catalogue d’exposition sont de Colta Ives, conservatrice émérite au Metropolitan. Au cours des sept chapitres qui composent l’ouvrage, elle rappelle l’importance des revues horticoles et des sociétés d’horticulture et, notamment, la création, en 1827, de la SNHF.

La Fabrique du jardin à la RenaissanceLa Fabrique du jardin à la Renaissance
Lucie Gauguin, Pascal Liévaux, Alain Salamagne
Presses Universitaires François-Rabelais


Dirigé par deux historiens de l’art et un conservateur général du patrimoine, cet ouvrage retrace l’histoire des jardins de la Renaissance en introduisant ceux-ci par les modèles médiévaux. « Croisements d’influences, circulation des modèles, diffusion des livres imprimés, le jardin devient au XVIe siècle un topos du discours, qui s’enrichit aussi de pratiques nouvelles dont la redécouverte des sciences ou les conditions de nature ordonnent la composition. » Explorant sa composition, ses fabriques, les aménagements hydrauliques et les recherches botaniques qui accompagnent cette période, cet ouvrage présente des réalisations de l’Italie à la France en passant par l’Allemagne, des recréations sous tendues par les préoccupations écologique et de développement durable et modelées par les traces anciennes.

Planter des haies de biodiversitéPlanter des haies de biodiversité : mellifères, fruitières, pourvoyeuses, climatiques, défensives
Bernard Farinelli
Terran


Dans cet ouvrage Bernard Farinelli invite le lecteur à replanter des haies paysannes, domestiques dans le souci d’agir par touches contre le changement climatique – notamment par la préservation de la biodiversité favorisée grâce à leur plantation – mais aussi pour ce qu’elles ont de poétique. Ce livre n’est pas un ouvrage théorique d’agroécologie, d’agroforesterie, il est un ouvrage pratique qui a pour objectif de partager une expérience, des savoirs acquis, des gestes, des questionnements. Construits en treize chapitres, le lecteur découvrira toutes les étapes favorables à la réalisation d’une haie : de la définition du projet jusqu’aux différentes réalisations possibles : la haie clôture, fruitière, mellifère, naturaliste, pourvoyeuse, et en passant bien entendu par la préparation de la terre, la plantation, la taille.

 

Le détail du mondeLe détail du monde : l’art perdu de la description de la nature
Romain Bertrand
Éditions du Seuil


Romain Bertrand est directeur de recherche au Centre de recherches internationales (CERI, Sciences Po-CNRS). Au cours d’un voyage sur la côte nord-est de l’île de Bornéo, il se rend compte à quel point nous avons perdu cette habitude, cette faculté à décrire la nature, les mots nous manquent. Dévoilant cette habileté du langage, se logeant subtilement entre sciences et art, l’auteur retrace son histoire avec les grands noms qui l’ont vu s’épanouir tels Alfred Russell Wallace, Jean-Jacques Rousseau, Alexander von Humboldt, Johann Wolfgang von Goethe, Élisée Reclus, Francis Ponge, Rainer Maria Rilke et bien d’autres encore. Une invitation à retrouver la richesse et la diversité des mots pour une peinture de nos paysages.

 

Le domaine de MérévilleLe domaine de Méréville : renaissance d’un jardin
Gabriel Wick et Éric Sander
Éditions des Falaises, Domaine départemental de Méréville, Le département de l’Essonne


Classé aux titres des monuments historiques à la fin des années 1970, le domaine de Méréville a obtenu cette année le label « Jardin remarquable » du Ministère de la Culture. Il vous faudra attendre avril pour retourner vous promener dans ses jardins. Aussi, en attendant, nous vous proposons de plonger à la découverte de l’histoire de ce domaine avec l’ouvrage de Gabriel Wick et Éric Sander. Le domaine de Méréville doit son existence au marquis de Laborde qui fit transformer le château et les jardins entre 1785 et 1894 par les plus grands artistes de l’époque tels Jean-Benoît-Vincent Barré, François-Joseph Bélanger ou encore Hubert Robert.

Au travers de somptueuses photographies, de gravures et plans d’archives, de témoignages du XVIIIe siècle, début XXe, d’extraits de l’œuvre d’Alexandre de Laborde – fils du marquis de Laborde – revivez l’âge d’or du domaine, de ce parc paysager, découvrez ses fabriques, ses grottes, son cénotaphe Cook, sa colonne Trajane etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *