Une nouvelle collection : « Les Humanités »

Jardins et espaces verts, Jardins fruitiers, Jardins potagers, Botanique, Techniques horticoles… vous connaissez déjà ces grandes thématiques des collections de la bibliothèque. Mais le jardin, la nature se dessinent aussi sous la plume de grands écrivains, de philosophes, de sociologues, d’historiens, d’essayistes ; aussi une nouvelle collection fait son apparition dans les rayonnages : « Les Humanités ». Cette nouvelle thématique sera illustrée par des ouvrages consacrés à la littérature aussi bien des essais que des romans classiques ou contemporains ; des ouvrages de poésie, de sociologie, de philosophie et d’histoire.

À l’occasion du lancement de cette collection, la bibliothèque vous propose la lecture d’un extrait du chapitre VIII d’À Rebours de Joris-Karl Huysmans. Chaque dernier samedi du mois, la lecture d’un nouvel extrait pioché au sein de cette collection vous sera proposée. Vous pourrez la retrouver sur la page Facebook d’Hortalia et un article sera consacré à une œuvre, son rapport à la nature et au jardin dans cette nouvelle rubrique « Explorer le fonds » du portail Hortalia.

 

Parmi les dernières acquisitions de cette collection :

À Rebours
Huysmans, Joris-Karl – Gallimard Folio classique

A rebours - CouvertureÀ Rebours, paru en 1884, est le second volet d’un triptyque ouvert par À vau-l’eau en 1882 et suivi de En rade en 1887. À rebours est comme lé dépeint l’éditeur « la Bible de l’esprit décadent et de la « charogne » 1900″.

L’ouvrage de Huysmans entremêle à son récit des contes, des poèmes en prose, des considérations diverses. L’antihéros des Esseintes, se retire sur la colline de Fontenay-aux-Roses laissant les excès de la société noble dont il avait pu jouir. Il se plonge alors dans l’exploration et le plaisir des liqueurs, joyaux, livres, plantes, œuvres d’art… mais l’ennui, l’anxiété demeurent…

Est également disponible En rade et très prochainement A vau-l’eau.

 

Les rêveries du Promeneur solitaire
Rousseau, Jean-Jacques – Gallimard Folio classique

Les rêveries du Promeneur solitaire - Couverture« Les arbres, les arbrisseaux, les plantes sont la parure et le vêtement de la terre. Rien n’est si triste que l’aspect de la campagne nue et pelée qui n’étale aux yeux que des pierres, du limon et des sables. Mais vivifiée par la nature et revêtue de sa robe de noces au milieu du cours des eaux et du chant des oiseaux, la terre offre à l’homme dans l’harmonie des trois règnes un spectacle plein de vie, d’intérêt et de charme, le seul spectacle au monde dont ses yeux et son cœur ne se lassent jamais.
Plus un contemplateur a l’âme sensible, plus il se livre aux extases qu’excite en lui cet accord. Une rêverie douce et profonde s’empare alors de ses sens, et il se perd avec une délicieuse ivresse dans l’immensité de ce beau système avec lequel il se sent identifié. »

Rousseau écrit Les Rêveries du promeneur solitaire entre 1776 et 1778 après qu’il ait fui Paris suite à la condamnation de l’Émile et la demande de son arrestation par le Parlement de Paris. Les rêveries sont ainsi une consolation par la nature des persécutions ressenties et exacerbées par l’auteur, elles sont un cheminement intime et philosophique entre la Nature, l’Homme ; une invitation à ce regard sur soi face à la Nature, une invitation à la méditation.

Derrière les grilles du Luxembourg
Pablo Mehler – Les éditions Moires

Derrièe les grilles du Luxembourg - CouvertureQuoi de mieux qu’un petit recueil de nouvelles à dévorer à la bibliothèque, confortablement installé dans un fauteuil ? Le jardin du Luxembourg est choisi comme toile de fond de ces sept nouvelles. Le Luxembourg rassemble bon nombre de promeneurs, pressés, moins pressés, observateurs ou non, une chose est certaine vous n’y flânerez plus jamais de la même manière, et chercherez peut-être désormais à percer le secret des promeneurs. Sept histoires hors du commun sont déjà disponibles pour vous.

 

 

 

George Sand : Écrire la terre, les jardins, les oiseaux
Sand, George. Combres, Élisabeth (texte réunis par) – Plume de Carotte

George Sand : Ecrire la terre, les jardins, les oiseaux - Couverture

« Jour magnifique. Soleil splendide, règne de la couleur. Trois grands tilleuls, dont je vois de mon lit les cimes touffues, sont le miroir où je consulte le temps en m’éveillant. Leur vaste rideau de feuillage et un peu de ciel, c’est tout ce que je vois de là, mais cela suffit à me faire savoir le degré de l’atmosphère avant que la fenêtre soit ouverte. »

Sept extraits de l’œuvre de George Sand romanesques ou autobiographiques sont réunis dans ce bel ouvrage. Voilà que nous redécouvrons avec plaisir l’enfance de l’auteure dans la campagne berrichonne, son gout pour la botanique, les jardins, l’entomologie… L’ouvrage se termine avec un extrait de La Forêt de Fontainebleau, texte sur l’impérieuse nécessité de la préservation de la nature, aux résonances éminemment actuelles.

Sont aussi disponibles les deux tomes d’Histoire de ma vie parus à la bibliothèque de la Pléiade.

 

Les jardins de Zola, psychanalyse et paysage mythique dans les Rougon-Macquart
Got, Olivier – L’Harmattan critiques littéraires

Les jardins de Zola - CouvertureLes jardins sont très présents dans l’œuvre de Zola. Olivier Got, agrégé de lettres classiques et docteur ès Lettres, les étudie dans cet ouvrage non d’un point de vue botanique et architectural mais d’un point de vue métaphorique, comme figures de l’inconscient.

« Nous avons fait à la nature, au vaste monde, une place tout aussi large qu’à l’homme. Nous n’admettons pas que l’homme seul existe et que seul il importe, persuadés au contraire qu’il est un simple résultat, et que, pour avoir le drame humain réel et complet, il faut le demander à tout ce qui est… Nous sommes dans l’étude exacte du milieu, dans la constatation des états du monde extérieur qui correspondent aux états intérieurs des personnages. » Zola, Émile. « De la description »

 

Le jardin de Rousseau
Charney, Ann – Sabine Wespieser

Le jardin de Rousseau - CouvertureClaire, photographe montréalaise et son mari Adrien, historien des jardins se retrouvent à Paris. Pendant qu’Adrien se consacre à ses travaux d’étude, Claire découvre la capitale. Prise de plus en plus par des crises d’angoisses, elle se remémore sa mère Dolly qui, après un séjour en France, était revenue meurtrie. Aux Buttes-Chaumont, Claire se plonge dans la correspondance de Rousseau, se rappelant que le philosophe l’a accompagnée dans son enfance par l’admiration que lui vouait Dolly. Cette correspondance va lui permettre de comprendre l’univers de sa mère et trouver sa propre voie « au cœur d’une nature fertile et luxuriante ».

 

L’esthétique verte : de la représentation à la présentation de la nature
Fel, Loïc – Champ Vallon Pays/Paysages

L'esthétique verte - CouvertureLoïc Fel, docteur en philosophie, s’interroge dans cet essai sur notre relation à la nature et à l’évolution de sa représentation à partir du XVIIIe siècle. Cette représentation suit l’évolution de notre compréhension du monde. Tour à tour, il interroge les différents types de représentation, scientifique, écologique, artistique.

 

« L’esthétique n’est […] plus décorrélée de notre rapport quotidien au monde et elle traduit autant qu’elle accompagne le changement culturel en cours, celui de l’écologie. Il ne s’agit plus de représenter mais d’interagir, de présenter la nature et par-delà de se réconcilier avec elle. »

 

 

Au nord par une montagne, au sud par un lac, à l’ouest par des chemins, à l’est par un cours d’eau
Krasznahorkai, Laszlo – Actes sud Babel

Au nord par une montagne... CouvertureA la fois conte philosophique et méditation esthétique, ce roman met en scène le cheminement d’un mystérieux personnage. Après avoir découvert l’existence d’un jardin idéal dans le célèbre livre les Cent beaux jardins, le petit-fils du prince Genji part à sa recherche. Une magnifique promenade « à travers un paysage à la faune et à la flore sublimées, dont la délicatesse évoque l’art extrême-oriental ancestral ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *