Ouverture de la nouvelle bibliothèque

Le 5 octobre dernier, la SNHF inaugurait sa nouvelle bibliothèque. Pour l’occasion Le Texnier a interviewé de nouveau notre bibliothécaire préféré,  Georges Gibault ! Bien que très occupé, il a accepté de nous répondre et de revenir sur cette belle journée qu’il a suivi de très près.

La journée du 5 octobre marque un réel tournant pour la bibliothèque. Comment s’est passée cette journée ?

Conférence de presseLe premier temps fort de cette journée très agréable et riche en émotions fut la conférence de presse. Après une présentation très vivante menée par notre Président actuel Dominique Douard, nous avons pu échanger avec les journalistes présents qui ont montré un réel engouement pour les projets de la bibliothèque et plus largement ceux de la Société.

Mais concrètement de quels projets parlons-nous ?

Oh là mon bon ami, que de projets divers actuellement mené tambour battant par notre équipe main dans la main avec nos bénévoles. Comme vous le savez, nous nous sommes lancés dans la numérisation de nos collections en 2011 et depuis 2012 nous avons le plaisir d’être pôle associé de la BnF. Actuellement sont en ligne, 256 années de 5 revues horticoles du XIXe siècle, 151 monographies du XVIe siècle au XIXe siècle, 20 catalogues de pépiniéristes, 23 portraits de sociétaires, 20 lettres et plus de 1600 gravures ! Par ailleurs, nous travaillons à la réinformatisation de notre catalogue collectif, grâce au soutien du Crédit agricole d’Île de France mécénat. Notre précieux patrimoine continue d’être entretenu et restauré grâce au soutien du Conseil départemental des Haut-de-Seine, du Fonds de dotation Belle Main et de Val’hor.  Et désormais grâce à cette nouvelle salle de lecture, il sera à l’abri du temps et à la disposition de tous les lecteurs passionnés par le beau monde du jardin.

Mais vous parliez aussi des projets de toute la Société ?

Oui notre univers bouge sans cesse. Nous avons pu revenir sur le projet Jardiner autrement qui vient en aide des jardiniers amateurs pour les accompagner vers le zéro pesticide. Hortiquid, ce beau service de questions-réponses met en liaison les internautes avec nos 150 experts. Et puis récemment le MOOC Santé des plantes grâce auquel tout le monde pourra se former facilement au diagnostic au jardin.

Dîtes moi cette année ne serait pas une grande année pour une certaine revue ?

Jardins de France - Nouvelle formuleOui. Notre belle revue Jardins de France s’est offerte une nouvelle robe pour son anniversaire. Elle fête ses 70 ans. Nouvelle maquette, nouvelle couverture et retour à l’abonnement ! Les lecteurs sont ravis de ce retour au papier.

Et après cette présentation, vous avez renvoyé les journalistes ?

Que nenni cher ami ! Nous les avons accompagnés dans la nouvelle salle de lecture pour une visite privée des lieux, l’occasion de montrer le programme architectural, la nouvelle organisation des collections mais aussi la passionnante exposition « Autour d’Alphand ». Saviez-vous que nous commémorions aussi le bicentenaire de sa naissance ? Cela nous a permis de mettre en lumière les talentueux collaborateurs dont il a su s’entourer, Édouard André, Jean-Pierre Barillet-Deschamps, Gustave Delchevalerie, pour ne citer qu’eux. Collaborateurs qui, de surcroît, ont été membres en leur temps de notre prestigieuse institution.

Présentation à la presse

N’y avait-il pas après cette matinée presse une soirée inaugurale ?

Pour sûr ! Et quelle soirée, mon ami, quelle soirée… Tous les amoureux des jardins et des livres étaient là ! Il ne manquait que vous mon brave Le Texnier. Les discours ont été fort appréciés de par leur extrême justesse et la passion dont ont fait part les orateurs. M. Douard a pris le premier la parole suivi de MM. Delbard et Lejeune. S’en sont suivies les interventions de Mme Girard – directrice du département de la coopération de la BnF – et de M. Vinçon – Directeur général de l’enseignement et de la recherche au ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt – qui, avec une acuité certaine, ont su montrer le rôle majeur du patrimoine écrit. Ils ont su mettre en lumière toutes les potentialités que ce projet, enfin abouti, pourrait offrir.

Discours de Mme Girard - Directrice du département de la coopération - BnF

Après ces discours le buffet attendait nos invités, mais pressés de visiter enfin la nouvelle salle de lecture, ils ont délaissé pour un temps les petits fours et les coupes de champagne. Ils ont pu découvrir la richesse des collections, goûter aux conforts des espaces de travail et de détente et échanger autour de leur passion commune.

La soirée s’est poursuivie dans une ambiance chaleureuse. Cette soirée restera certainement dans les annales de la Société.

Mais n’avez vous pas oublié un détail de taille ?

Ah oui vous voulez parler de la réinterprétation par Marie-Amélie Porcher pour Yvette et Paulette de mon portrait photographique ?

Cela ne vous a-t-il pas surpris ?

Vous savez mon cher ami, plus rien ne m’étonne ! Après avoir été « Warholisé », être « Tardisé » au vu et au su de tout le monde me seyait assez. N’y voyez pas là un sursaut d’égo, mais plutôt un moyen de rendre hommage aux nombreux bibliothécaires qui se sont succédés et dont j’ai eu l’honneur de faire partie.

Portrait de Gibault

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *