Marie-Hélène Bénetière, clin d’œil d’une historienne de l’art passionnée des jardins

Portrait de Marie-Hélène BénetièreMarie-Hélène Bénetière est historienne de l’art de formation, auteure entre autre du très utile ouvrage Jardin : vocabulaire typologie et technique parus aux éditions du patrimoine, elle est actuellement chargée de mission parcs et jardins au Ministère de la culture et de la communication. Chaque année depuis 2007, elle organise les journées d’étude des rendez-vous aux jardins (vous pouvez retrouver les actes sur le site du Ministère). Fidèle lectrice de la bibliothèque, elle nous fait partager son expérience.

Vous, vous et l’horticulture ?

En tant qu’historienne de l’art des jardins, l’horticulture est pour moi une composante importante de l’histoire des jardins. Je ne suis pas venue aux jardins par les plantes mais aux plantes par les jardins.

Comment avez-vous connu la bibliothèque ?

J’ai connu la bibliothèque en tant que lectrice quand je me suis intéressée aux revues horticoles. J’avais besoin de dépouiller des séries entières sur de nombreuses années et éditées par des sociétés d’horticulture de différentes régions de France. Avant la mise en ligne de ce genre de sources, seule la bibliothèque de la SNHF pouvait fournir tout ce matériel simultanément.

Sur quel sujet travaillez-vous actuellement ?

Je viens de rendre un article sur la patrimonialisation des jardins pour un ouvrage collectif qui sortira en fin d’année. Mes réflexions actuelles portent aussi sur la meilleure manière de diffuser et de valoriser les inventaires de jardins en France qui sont une source inépuisable pour la connaissance de ce patrimoine.

Un conseil de lecture ?

Deux conseils de lecture ! Tout d’abord une nouveauté, le numéro hors série de la Revue des Deux Mondes « Le jardin, reflet des cultures et de l’histoire » qui vient de paraître. Et un ouvrage de toujours, Jardins, réflexion sur la condition humaine de Robert Harrison.

Que souhaiteriez-vous pour la nouvelle bibliothèque ?

Que la bibliothèque trouve son public et que ce public soit passionné et fidèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *